19- Au bord de l'Insolite et de la transformation.

70b8815d15d78600746e13c93df43876.jpg

Depuis des millénaires d'histoire, aux frontières du réel, nous avons essayé de bâtir, ou du moins de construire un monde où il ferait bon vivre. Seule la faiblesse des uns de plus en plus nombreux, ont fait dévier de sa trajectoire le futur qui aurait pu être le nôtre.

C'est en processus de gestation que l'on s'aperçoit que l'enfant sera viable ou non.

Dans ce monde grouillant et souvent en plein délire, nous avons vu les frontières du possible se rétrécir, vampirisées par des faiblesses sans réelles nécessités. Ce qui est en ce moment sur le point de disparaître, laissera un goût amer, si nous nous laissons emporter par ce relâchement sans fondement.

Comme toujours, nous craignons ce que nous ne connaissons pas, par peur de ce qui pourrait déranger notre petit confort.

Lorsque l'on voit des aberrations décider de nos vies, il est temps de se ressaisir, et de voir ce que l'on pourrait changer dans ce peu d'espace que l'on nous laisse, pour créer et vivre. L'acharnement devrait être un facteur déclencheur, comme une alarme au rouge nous faisant comprendre que rien ne va plus.

Cette situation insolite, venue comme un stress sur une humanité en gestation, prouve que les intentions sont plus dangereuses qu'il n'y parait. Il ne peut plus y avoir de VIE dans un climat pareil.

L'humanité est en appel au secours devant une destruction de son vivant.

Si l'enfant est vigoureux, il sera viable... sans cela ce sera la mort.

Sommes-nous si incompétent et si indifférent pour ne pas comprendre qu'il y a quelque part une manipulation non interne, mais externe. Comment tous les signaux d'alarme des fonctions vitales se sont-ils mis tous en mode de destruction. Le bruit résonne à nos oreilles, et nous assourdit. Arrêtons le massacre, en allégeant la souffrance de l'humanité, et en intervenant afin de permettre à ses cellules de redonner vie à tous ces  humains.

Nous sommes sur la pente raide, en mode d'intervention d'urgence , il faut arrêter le massacre.

Tous ceux travaillant dans la santé peuvent comprendre le processus, et intervenir en acceptant de se réveiller. L'heure est grave.

Si au fond de vous, vous sentez un brin de conscience, c'est que votre ÂME est encore là. Alors renforcez là, et rejetez avec force ce carnage démentiel.

Il n'est pas possible, ni humain de laisser croire que la solution vienne par une intervention contraire à la vie. L'appel bien évidement doit venir de la gestation en souffrance afin que l'intervention soit puissante.

Cette transformation doit venir de nous qui sommes sur place, et ne pas accepter que nous soyons complices d'un avortement. Nous sommes descendus en incarnation pour aider les âmes sur le chemin de l'éveil, pas pour voir sombrer le bateau.

Alors commençons le travail de réveil, d'écoute, et de transformation afin que les douleurs de l'enfantement commencent. Assistons cette humanité avec force, courage et AMOUR. Répondons à cette appel de détresse, par un acte d'AMOUR. Allons chercher cette énergie qui est en nous, et transcendons avec force cette puissance de lumière pour faire tomber le mal.

Lorsque vous serez prêts, vous constaterez le résultat sur ce qui vous entoure et vous verrez se transformer la nuit en jour.

Mentalement branchons nous tous, chaque jour à midi, avec la rotation de la terre l'énergie sera continue. Faisons silence chaque jeudi par exemple pendant une heure en accompagnant les humains dans leur souffrance.

Que l'AMOUR SOIT.

Au travail....! J'appelle tous les célestes en incarnation et ceux qui surveillent en extérieur sur d'autres plans, pour nous assister.

Petite fille avec du pain